Vacher à tête brune

Comment le reconnaître?   Cet oiseau a le plumage noir iridescent.  La tête et le cou sont bruns.  Son bec est court et conique.  Il a la queue légèrement arrondie.  La femelle quant à elle, est entièrement grise.  Les jeunes sont beiges avec la poitrine rayée de blanc.

Vacher à tête brune

Écoutez cet oiseaux

Le Vacher à tête brune ne vit qu’en Amérique du Nord.  Sa distribution géographique s’étend du sud du Canada jusqu’au nord du Mexique.  Le Vacher à tête brune vient principalement au Québec pour se reproduire.  Il arrive en général au mois d’avril et repart au mois d’octobre.

Vacher à tête brune femelle

Son alimentation est constituée de petites graines telles que le maïs, le blé, le sarrasin, mais aussi de petits fruits, en petite quantité.    Sa diète est complétée par des criquets, des coléoptères, de chenilles, des mouches et d’autres petits insectes.  Pendant la saison de reproduction, la composante en insectes devient plus importante dans la diète des femelles. Ces dernières augmentent aussi leur consommation de calcium en ingérant des coquilles de mollusque ou en mangeant quelques fois des œufs retirés des nids parasités.

La saison de reproduction du Vacher à tête brune s’étend du mois d’avril au mois d’août, mais est surtout concentrée durant les mois de mai et de juin.

La femelle du Vacher est connue pour parasiter les nids d’autres espèces.  Elle observe et repère les oiseaux  s’affairant à construire leur nid ou qui occupe déjà un nid et lorsque ces derniers s’en éloignent, elle va y pondre son œuf.

Vacher à tête brune

La raison d’une telle intrusion?  Autrefois,  cet oiseau suivait les hordes de bisons des prairies et se nourrissait des insectes dérangés par la présence des bisons.  Les insectes tourbillonnaient dans tous les sens et s’offraient en nourriture aux Vachers à tête brune.  Étant en continuel mouvement, le Vacher à tête brune ne pouvait pas s’arrêter pour construire un nid.  Alors, pour assurer la survie de son espèce, la femelle choisissait un nid au hasard et y  pondait son œuf.

L’oeuf moucheté sur fond bleu pâle ne ressemble en rien aux œufs de nombreuses espèces, mais il est habituellement  accepté par l’oiseau dont le nid a été parasité.

Toutefois, certains oiseaux repérant l’intrus, vont  retirer l’œuf du nid, ou encore abandonner le nid, mais dans la plupart des cas, ils acceptent l’œuf comme le leur.

Au Québec, environ 40 espèces d’oiseaux sont parasités par le vacher.  Le Viréo aux yeux rouges, les Parulines, le Bruant chanteur, le Bruant familier et les Moucherolles sont les plus touchés.  Certaines populations sont en diminution.  Cette problématique est directement attribuable à la présence du Vacher qui a tendance à parasiter les nids et le plus souvent d’oiseaux de petite taille.

Vacher à tête brune

La Paruline jaune peut reconnaître les oeufs de vacher, mais est trop petite pour les sortir du nid.  Au lieu de cela, elle construit un nouveau nid par-dessus l’ancien espérant que le Vacher ne reviendra pas.  Certaines espèces de plus grande taille perfore ou jette le ou les œufs hors du nid.  Mais la majorité des hôtes ne reconnaissent pas les oeufs de Vacher.

Cette stratégie  a permis au Vacher tête brune de prospérer et à la disparition des hordes de bisons,  il s’est adapté en évoluant à proximité des troupeaux de bovins.

Références :

https://www.allaboutbirds.org/guide/Brown-headed_Cowbird

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vacher_%C3%A0_t%C3%AAte_brune

Audio : xeno-canto, Richard E.Webster, https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/