Sizerin flammé

Comment le reconnaître?   Le sizerin flammé a le plumage rayé, gris-brun avec une petite calotte rouge à l’avant de la tête.  Il a une tache noire sous le menton et sa poitrine est rosée.  La femelle adulte est identique au mâle mais le rose est absent du croupion et des parties inférieures.  La tache noire du menton est plus étendue, et les flancs sont roussâtres rayés de brun.

Sizerin flammé femelle

Écoutez cet oiseau

En hiver, il est présent sur tout le territoire du Québec.  Il se déplace souvent en bandes parfois nombreuses et semblent continuellement en mouvement.  L’été, il migre vers l’Arctique.

Le sizerin flammé est granivore.  Il peut emmagasiner des graines dans les poches latérales de son oesophage, puis aller les décortiquer ailleurs dans un endroit sécuritaire et isolé du froid.  Sur son territoire de nidification, il se nourrira surtout de graines de conifères et de certains feuillus.

Sizerin flammé femelle

Lorsqu’il est sur notre territoire,  il affectionnera les graines de chardon et de tournesol noir à la mangeoire.

Pour faire son nid il choisit les petits arbustes, les crevasses ou des broussailles.  Le nid est construit et ensuite tapissé de poils, de plumes et de duvet à moins de deux mètres au-dessus du sol; dans la toundra, il est placé au sol ou dans un buisson bas.

Sizerin flammé femelle

Pour rester au chaud pendant les longues nuits d’hiver, les sizerins se laissent choir dans la neige, creusant ainsi des tunnels qui peuvent mesurer plus de 30 cm de long et être recouverts de 10 cm de neige isolante.  Ils s’en échappent en défonçant le plafond du tunnel.

Le sizerin flammé peut survivre à des températures à plus de –50 degrés celsius.

Références :

http://www.foudesoiseaux.com/observations/688

https://www.allaboutbirds.org/guide/Common_Redpoll

Audio :Xeno-canto, Lance A.m. Benner, https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/