Pic mineur

Comment le reconnaître?  Il est noir et blanc et a une large bande blanche au milieu du dos, qui s’étend des épaules jusqu’au croupion.  Des carreaux noirs et blancs se dessinent sous les ailes;  la poitrine et les flancs sont blancs.  La couronne est noire;  les joues et le cou sont marqués de lignes noires et blanches.   Son bec est court. Les rectrices externes du Pic mineur sont striées de noir.   Le mâle a une petite tache rouge écarlate, à l’arrière de la couronne.   La femelle est semblable, mais sans la tache rouge à l’arrière de la couronne.  Chez le juvénile mâle, la tache est moins bien définie que chez l’adulte.

PIC MINEUR
Pic mineur mâle

Écoutez cet oiseau

Pic mineur femelle

Le Pic mineur réside sur notre territoire tout au long de l’année.   Il vit là où il y a des arbres à larges feuilles comme l’érable, le peuplier, le bouleau et le frêne.

PIC MINEUR
Pic mineur adulte et juvénile

Les pics ont une particularité anatomique, soit une longue langue munie de poils qui leur permet d’aller chercher la nourriture dans les crevasses et les fentes.  Les glandes salivaires sécrètent une substance visqueuse et gluante qui recouvre la langue et en fait un outil efficace pour capturer les insectes sur les troncs d’arbres, les arbustes et les hautes herbes.

Pic mineur juvénile

Il sonde les crevasses de l’écorce, ou creuse des trous dans le bois pour trouver de la nourriture.

Les couples se forment généralement au début du printemps; souvent, ils retourneront nicher leur vie durant dans le même territoire.   Pour dormir, le mâle et la femelle occupent habituellement des trous distincts pratiqués dans des troncs d’arbre et peuvent même choisir ceux qu’ils avaient creusés lors d’une saison précédente.

Comme la plupart des pics, le Pic mineur est un grimpeur. Ses courtes pattes munies de quatre doigts, deux orientés vers l’avant et deux vers l’arrière, permettent à l’oiseau de s’agripper solidement.  Puisqu’il est le plus petit pic de l’Amérique du Nord, le Pic mineur peut creuser des trous dans des arbres morts ou des branches d’un diamètre d’aussi peu que 10 cm.  Il peut donc vivre dans une plus grande variété d’habitats que les pics plus gros, qui ont besoin d’arbres d’un plus grand diamètre pour construire leur nid.

Pendant la saison de reproduction, le Pic mineur défend son territoire contre d’autres Pics qui s’y aventurent.  Il utilise des attitudes corporelles pour communiquer, telles que bec pointé et ondulant, ailes qui s’agitent, crête dressée, ailes et queue étalées, tête qui tourne et qui se balance.  Le tambourinage est utilisé pour établir le territoire et attirer une partenaire, et pour communiquer entre eux.

Après avoir établi son territoire, le couple se met à la recherche de l’arbre où il creusera son nid.  Surtout attiré par les arbres morts et les souches trouées de vieux nids, il peut commencer à creuser plusieurs trous dans différents arbres avant que la femelle, dans la plupart des cas, ne fasse un choix définitif.   L’entrée de la loge est ronde et se situe habituellement entre 3,6 et 9 m du sol, bien qu’elle puisse être plus haute ou plus basse.

C’est surtout le mâle qui creuse le nid et il y consacre presque la moitié des heures de clarté. La construction du nid dure de deux à trois semaines.  La femelle pond généralement quatre ou cinq œufs blancs.  Après l’éclosion des œufs et lorsque les oisillons deviennent plus robustes, les parents cessent peu à peu de les couver et passent plus de temps à aller leur chercher de la nourriture.  Lorsque les oisillons sont sur le point de quitter le nid, les parents diminuent la fréquence des repas, ce qui rend les jeunes oiseaux plus actifs et affamés.

PIC MINEURPic mineur juvénile mâle

Lorsque tous les petits ont quitté le nid,  ils se cachent parmi les feuilles des grands arbres et crient pour réclamer de la nourriture à leurs parents. En moins d’une semaine, ils suivent leurs parents à la recherche de nourriture.

Dès l’âge de trois ou de quatre semaines, ils sont en mesure de se suffire à eux-mêmes. Cependant, c’est à ce stade de leur cycle biologique que la mortalité est la plus fréquente, car les jeunes Pics ne sont plus protégés par leurs parents vigilants.

Références:

http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/le-pic-mineur.html

https://www.allaboutbirds.org/guide/Downy_Woodpecker

Audio, Frank Lambert, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/