Pic chevelu

Comment le reconnaître?    Sa tête est noire avec un large sourcil blanc, une bande  blanche s’étend également jusqu’à l’arrière de son  cou.   Son bec en forme de ciseau est presque aussi long que sa tête.   La nuque et la moustache sont noires.   Le dos est blanc lorsque les ailes sont ouvertes, la queue et le croupion sont noirs.  Les ailes sont striées de noir et de blanc.  Le mâle adulte a une tache rouge de chaque côté, à l’arrière de la tête.  Chez la femelle, la tache rouge des deux côtés et à l’arrière de la tête est absente.  La femelle et le mâle ont la même taille.  Le juvénile mâle a aussi une tache rouge derrière la tête mais celle-ci est plus pâle.  La femelle juvénile est semblable mais sans tache rouge à l’arrière de la tête.

PIC CHEVELU
Pic chevelu mâle

Écoutez cet oiseau

Le pic chevelu se retrouve partout en Amérique du Nord.  Comme le Pic mineur, il ne migre pas et passe l’hiver sur le sol Québécois.

PIC CHEVELU
Pic chevelu mâle

Le Pic chevelu se trouve dans tous les types de forêts, conifères ou mixtes, en particulier les lisières de forêts et les nids dans de gros chicots morts ou dans des troncs d’arbre vivants présentant une dégénérescence fongique.

Comme tous les Pics, le chevelu a les doigts bien adaptés qui lui permet de s’agripper à l’écorce des arbres.   Il peut s’appuyer solidement au tronc ou à la mangeoire grâce aux plumes rigides et effilées de sa queue.

Pic chevelu

Des amortisseurs cartilagineux à la base du bec permettent aux Pics de frapper les arbres avec vigueur et d’y creuser des cavités.  Des plumes recouvrent leurs cavités nasales et empêchent les éclats de bois et d’écorce d’y pénétrer.  Les pics possèdent une langue extensible qui leur permet de capturer divers insectes et même de prélever la sève des arbres.

Le Pic chevelu a un régime alimentaire constitué majoritairement d’insectes,  mais on trouve aussi des fruits et des graines dans son régime.  Il aime fréquenter les mangeoires de graines de tournesol.   Il s’accroche généralement aux troncs d’arbres ou le long des grosses branches, où il va chercher sa nourriture.  Il est capable de creuser profondément le bois pour en déloger les insectes qui s’y cachent.

Pic chevelu

Les pics ne possèdent pas de chant au sens strict.  Ils marquent leur territoire au printemps par le tambourinage.   Ils choisissent une branche ou un tronc sec faisant office de caisse de résonance qu’il frappe violemment du bec en séries accélérées. Le bruit produit peut être très puissant selon les espèces.  Il semble que le tambourinage des pics a les mêmes fonctions que le chant chez d’autres espèces d’oiseaux, soit de délimiter leur territoire et d’attirer des partenaires.  Il ne faut pas confondre le tambourinage avec le martèlement, émis lorsque le pic travaille un tronc ou une branche à la recherche de nourriture ou pour forer.  Ce bruit est irrégulier et beaucoup moins puissant que le tambourinage.

Pic chevelu

Le pic chevelu creuse son nid dans la partie morte d’un arbre vivant ou dans un arbre mort. C’est majoritairement le mâle qui se charge de l’excavation.  La cavité est souvent dans une branche ou une souche qui n’est pas parfaitement verticale, avec le trou d’entrée sur la face inférieure.  Ce positionnement permet d’éloigner les écureuils volants et les pics maculés de prendre possession du trou.

Le pic chevelu commence à creuser son nid moins de 2 semaines avant la ponte.  La ponte est habituellement de 3 à 6 œufs. Une seule couvée par saison, assurée par le mâle et la femelle. La durée d’incubation est de 11 à 12 jours, les jeunes quitteront le nid au bout de 28 à 30 jours.

Références:

https://www.allaboutbirds.org/guide/Hairy_Woodpecker

https://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=HAWO&lang=fr

Audio: Martin St-Michel, xeno-canto, https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/,