Moqueur chat

Comment le reconnaître?   Le Moqueur chat est élancé et son plumage est de couleur gris ardoise.  Il est pourvu d’une calotte noire, d’un long bec pointu et noir et d’une longue queue noire, qui lorsque  relevée,  laisse entrevoir les couvertures sous-caudales rousses.  Les deux sexes sont semblables.

MOQUEUR CHAT
Moqueur chat

Écoutez cet oiseau:

Le Moqueur chat n’est pas facile à voir.  Il aime se cacher dans les buissons épais, dans les broussailles, à l’orée des bois, spécialement près d’un cours d’eau.

Il fait partir d’une remarquable famille d’imitateurs, les Mimidés.    Il est le roi de l’impro!  Il peut émettre des bruits, des sons décousus, interrompus de courtes pauses pendant plusieurs minutes.  Les deux moitiés de son syrinx (organe de la voix chez les oiseaux) sont autonomes, ce qui lui permet de produire deux sons simultanément.

MOQUEUR CHAT
Moqueur chat

Des expériences réalisées en laboratoire indiquent que le Moqueur chat mâle improvise ses chants plus qu’il n’imite des sons, même s’il retient et recycle en déformant les chants des autres espèces d’oiseaux, des cris de rainettes et des bruits mécaniques.  Lorsqu’il y a danger ou affrontement, on entend un ‘’milin’’ étiré,  ressemblant au miaulement d’un chat, d’où son nom de Moqueur chat.

Il se nourrit d’araignées, d’insectes, mais dès que les arbres fruitiers produisent leurs fruits, il devient frugivore.

MOQUEUR CHAT
Moqueur chat

Il niche dans l’extrême sud du Québec et hiverne habituellement dans les Antilles ou le long du golfe du Mexique, de la Floride jusqu’au sud de l’Amérique centrale.

MOQUEUR CHAT
Moqueur chat

La femelle construit le nid qui est en forme de coupe avec des herbes fines, de l’écorce et des petites racines. L’intérieur est garni avec des matériaux plus fins comme du crin de cheval.  La ponte comprend habituellement 3 ou 4 oeufs, de couleur bleu-vert brillant.

La femelle couve seule pendant une quinzaine de jours.  Les jeunes sont nourris par les 2 parents qui leur donnent surtout des invertébrés.  La période de séjour au nid excède rarement la dizaine de jours.

Références:

Revue Québec Oiseaux, édition été 2018

https://www.allaboutbirds.org/guide/Gray_Catbird

Audio: Martin St-Michel,xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/