Martin-pêcheur d’Amérique

Comment le reconnaître?  Oiseau de taille moyenne,  il est trapu et court sur pattes.  Il  se distingue aussi par sa grosse tête,  garnie d’une huppe.  Le corps est de couleur gris-bleu sauf pour la gorge, le cou et le ventre qui sont blancs.  Une bande gris-bleu en forme de V traverse la poitrine. Le dessus des ailes est gris-bleu et le dessous est blanc.

Martin-pêcheur d’Amérique mâle

Écoutez cet oiseau

La femelle, quant à elle, est plus colorée que le mâle.  Elle a une bande rousse en dessous de la bande gris-bleu sur la poitrine et un peu de roux sur les flancs.

Martin-pêcheur d’Amérique femelle

Le Martin-pêcheur d’Amérique est présent sur tout le territoire du Québec, sauf le Grand-Nord.  Sur 94 espèces, seulement trois espèces de martins-pêcheurs se retrouvent en Amérique du Nord et seulement le Martin-pêcheur d’Amérique niche au Québec.  C’est un oiseau migrateur.  Il quitte le Québec au début de l’automne et revient au printemps.  Le martin-pêcheur habite dans divers milieux aquatiques.  C’est une espèce sensible au dérangement.

Son œil contient une grande quantité de petites gouttes d’huile rouge qui réduire l’aberration chromatique et la réflexion de la lumière sur la surface de l’eau, l’aidant ainsi à mieux localiser ses proies.  Il peut être observé perché sur une branche au-dessus d’un cours d’eau avant de plonger pour attraper sa proie ;  petit poisson,  écrevisse, grenouille ou gros insecte.

Le Martin-pêcheur d’Amérique fait son nid dans une petite caverne, habituellement située au bout d’un tunnel, souvent en bordure d’une falaise.  Il utilise une caverne de l’année précédente ou excave une nouvelle cavité à l’aide de son bec imposant.  Lors de l’excavation d’une nouvelle caverne, mâle et  femelle travaillent de concert.  Un projet colossal,  qui exige en premier lieu, l’excavation du tunnel pour s’y rendre. Plusieurs allers et retours pour transporter le sable ou la terre sont nécessaires. Un partenaire creuse puis se retire, remplacé par l’autre qui rejette la terre pour ensuite poursuivre l’excavation.  Quatre à cinq jours seront nécessaires pour parvenir à terminer le travail.

Martin-pêcheur d’Amérique femelle

Une fois l’habitat terminé, le couple s’y  installera, prêt à couver les œufs.  Les œufs sont couvés et les oisillons sont élevés au sein de la caverne tant par le mâle que par la femelle.  Au total,  une dizaine d’oisillons verront le jour.

MARTIN-PÊCHEUR2- 1200PX_00001
Une canette d’aluminium prend jusqu’à 100 ans pour se bio-dégrader dans la nature. Une bouteille de plastique de 100 à 1000 ans…

Les parents sont totalement dévoués à leurs petits durant plus de 60 jours. Cette longue période comprend la couvaison (23 jours) et les soins alimentaires aux oisillons (27 jours).  Hors de la caverne, les parents continuent de nourrir les jeunes durant 10 à 12 jours, tout en les initiant aux techniques de pêche.

Références:

https://www.allaboutbirds.org/guide/Belted_Kingfisher/

http://www.ceaeq.gouv.qc.ca/ecotoxicologie/oiseaux/MartinPecheur.pdf

Audio: Martin St-Michel xeno-canto, https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/