Grand Pic

Comment le reconnaître?   C’est le plus grand des pics.   Son plumage est noir et blanc et il est couronné d’une superbe huppe rouge vif, d’une bande blanche qui traverse ses joues et une bande rouge foncé de chaque côté, sous les joues, en guise de moustache.  Le dessous des ailes est blanc.  La femelle est plus petite et possède un bec plus court  et moustache rouge est absente chez la femelle.

GRAND PIC
Grand Pic

Écoutez cet oiseau

Il est présent toute l’année au Québec.  Cette espèce est associée aux forêts matures dont le couvert forestier est particulièrement dense.  On le retrouve en plus grand nombre dans les forêts matures de feuillus du sud du Québec.  Sa présence est facile à repérer grâce aux entailles rectangulaires typiques qu’il laisse partout sur les troncs, principalement sur les chicots envahis par les insectes.

GRAND PIC
Grand Pic

Grâce à son crâne épais et lourd, il peut marteler sans relâche l’écorce des arbres afin de creuser les trous nécessaires à son alimentation et à la fabrication de son nid. Les dommages causés par le grand pic sont peu importants, car il creuse ses trous généralement dans des arbres morts ou moribonds, où les insectes pullulent.

GRAND PIC
Grand Pic

Il se nourrit d’insectes qu’il prélève, à l’aide de son bec, à l’intérieur des arbres. Son régime alimentaire est principalement composé de fourmis charpentières qu’il trouve dans les chicots, mais aussi de noix et de petits fruits divers.

Le grand pic niche au sein d’une cavité qu’il creuse dans un chicot (source d’un arbre coupé ou cassé; partie d’une branche coupée ou brisée encore fixée au tronc) ou un arbre vivant de grand calibre, généralement supérieur à 30 cm de diamètre.

GRAND PIC 7
Grand Pic

Le Grand pic joue un rôle majeur dans le maintien de la diversité biologique au sein de la forêt en procurant un habitat propice (les cavités), à une grande variété d’espèces qui y trouve refuge.  Les cavités produites par le grand pic sont utilisées par plusieurs espèces dont le canard branchu, le petit-duc maculé, la petite nyctale et l’écureuil volant. Cette diversité favorise un équilibre entre les diverses composantes de l’écosystème.

Le Grand pic est monogame et il occupe un vaste territoire ; Il est rare de voir plus de deux Grands Pics ensemble à la fois.  Ce sont des oiseaux plutôt solitaires. Lorsqu’un des deux partenaires meurt, l’autre doit trouver un autre partenaire afin d’assurer ses chances de reproduction sur son territoire. Les deux parents se partagent toutes les tâches et couvent à tour de rôle.

Références: 

http://www.foudesoiseaux.com/observations/1908

https://www.allaboutbirds.org/guide/Pileated_Woodpecker/lifehistory#nesting

Audio: Martin St-Michel, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/