Gélinotte huppée

Comment la reconnaître?  Elle a une queue large et plate.  Son plumage est tacheté et rayé.  Il varie du gris pâle à une riche teinte acajou, en passant par un roux sombre.  Chez le mâle, la collerette est plus imposante et la queue est plus longue

Le nom scientifique de la Gélinotte huppée est Bonasa umbellus.  En latin, Bonasa signifie « bon lorsque rôti », et umbellusveut dire « ombrelle ».  Ce dernier terme rappelle le collier de plumes foncées et particulièrement voyantes du mâle.

Gélinotte huppée

Écoutez cet oiseau

La Gélinotte huppée est communément appelée perdrix en Amérique du Nord.   Son habitat de reproduction est la forêt canadienne et le nord des États-Unis incluant l’Alaska.  Cet oiseau ne migre pas et, une fois établi à un endroit, il passe toute sa vie dans un territoire de quelques hectares.

La Gélinotte huppée est bien adaptée à la vie dans les forêts et les massifs de feuillus.  La forme de son bec, de ses pattes, de ses ailes et de son appareil digestif lui permet de se nourrir en broutant des bourgeons, des feuilles et des brindilles.  La Gélinotte huppée peut grimper aisément sur les branches fines et le long de tiges souples. Comme l’oiseau excelle dans les vols brefs, rapides et sinueux, il peut voler sur place et pivoter en plein air, ce qui lui facilite grandement la pénétration des broussailles denses.

Gélinotte huppée

Mâles et femelles vivent séparément. En période de reproduction, le mâle produit un son étrange avec ses ailes qui ressemble à un moteur refusant de démarrer.  Ce tambourinage produit avec les ailes, délimite le territoire, attire les femelles et éloigne les autres mâles.

L’accouplement a lieu au printemps.  La Gélinotte huppée pond de 7 à 12 œufs qu’elle couve ou tient au chaud 23 à 24 jours, soit jusqu’à l’éclosion qui survient habituellement au début de juin.

La Gélinotte huppée est spécialement adaptée aux rigueurs de l’hiver.  Lorsque la neige est épaisse, molle et persistante, la Gélinotte en parcourt la surface grâce à ses « raquettes », sorte de prolongement latéral des écailles de ses doigts de pattes.  Elle s’enfouit aussi dans la neige, ce qui la protège du froid et des prédateurs.

Références:

http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/la-gelinotte-huppee.html

https://www.allaboutbirds.org/guide/Ruffed_Grousehttps://afsq.org/information-foret/animaux-sauvages/oiseaux/gelinotte-huppee/

Audio, xeno-canto, Jeff Dyck,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/