Geai bleu

Comment le reconnaître?    Son dos, sa tête et sa queue sont bleus azuré.  Il a une huppe et un collier noir.  Ses sourcils, ses joues, sa gorge et sa poitrine sont gris blanchâtre.  Son bec est noir et pointu.  Ses longues ailes bleues sont marquées par des taches blanches et bleues.   Il a une longue queue.  Le mâle et la femelle sont identiques.

GEAI BLEU AXZ11200PX_00001
Geai bleu

Écoutez cet oiseau

Le juvénile quant à lui, a le plumage du dos plus grisâtre.

GEAI BLEU JUVÉNILE
Geai bleu juvénile

Mais…saviez-vous que le plumage du Geai bleu n’est pas vraiment bleu?  La pigmentation bleue n’existe pas chez les oiseaux.  Cette illusion provient de la réfraction de la lumière par une étrange structure interne des plumes.  Si l’on froisse ces dernières, le bleu disparaît.

Geai bleu

La huppe, formée des longues plumes de la calotte, que l’on trouve chez de nombreux geais, se dresse ou s’abaisse selon l’humeur de l’oiseau.  Lorsque celui-ci est très excité ou agressif, la huppe se hérisse en une pointe saillante.   Lorsqu’il est fort surpris ou excité, elle s’incline vers l’avant.  Lorsqu’il se nourrit en compagnie d’autres geais, lorsqu’il s’apprête à fuir ou lorsqu’il se repose, la huppe est aplatie sur la calotte.  Lorsqu’il a peur, elle se déploie comme un écouvillon.

Geai bleu

Aussi, vers la fin de l’été,  il est fréquent de trouver des plumes , car les oiseaux adultes muent complètement de juin à septembre.

Geai bleu juvénile

Lorsque la huppe du Geai bleu se dresse, son pourtour est accentué par une raie noire qui lui couvre l’arrière de la tête et prolonge le large collier de sa poitrine.

GEAI BLEU
Geai bleu

Cet oiseau fréquente toute l’année les forêts de feuillus, les banlieues, les campagnes.  Il occupe tout le sud du Québec.

Le geai bleu se nourrit de graines de tournesol,  d’arachides et des grains de maïs.  C’est un oiseau prévoyant autant que bruyant.  Il emporte de la nourriture pour faire des réserves.

Geai bleu

À l’automne, il transporte aussi des glands de chêne et des faines de hêtre pour les cacher sous des feuilles, dans l’herbe ou dans des cavités dans les arbres.  Tout comme l’écureuil,  le geai bleu ne retrouve pas toujours son butin, favorisant ainsi la régénération des forêts.

GEAI BLEU
Geai bleu

Comme chez de nombreuses espèces où le mâle nourrit la femelle couveuse, le Geai bleu pratique lui aussi le nourrissage nuptial.  Cela débute avant la construction du nid et continue pendant la ponte et l’incubation.    Il arrive que la femelle couveuse soit nourrie au nid, mais plus souvent, elle rejoint le mâle dans un arbre voisin. Elle prend alors la position suppliante d’un oisillon, et le mâle la nourrit.

Geai bleu

Une couvée compte quatre ou cinq œufs.  L’incubation dure de 16 à 18 jours.   Avant d’avoir 21 jours, ils ont normalement quitté le nid et pris leur premier envol.  Environ trois semaines plus tard, ils commencent à s’alimenter seuls, mais ils continuent de suivre leurs parents, qui leur donnent la becquée de temps à autre pendant un ou deux mois encore, parfois même jusqu’à quatre mois.

Geai bleu
Geai Bleu

Références:

http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/le-geai-bleu.html

https://www.allaboutbirds.org/guide/Blue_Jay

Audio: Martin St-Michel, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/