Corneille d’Amérique

Comment la reconnaître?   Elle est entièrement noire.  Elle a un bec fort et la queue légèrement arrondie.

CORNEILLE D'AMÉRIQUE
Corneille d’Amérique

Écoutez cet oiseau

La Corneille d’Amérique compte parmi les oiseaux les plus répandus en Amérique du Nord.  Elle habite les milieux découverts.  On la retrouve sur tout le sud du Québec.  Sa grande capacité d’adaptation lui permet d’habiter à peu près partout : forêts, terres agricoles, villes, villages, champs, dépotoirs.  Une zone agricole bordée de boisés et de champs en culture constitue l’endroit idéal pour s’y établir et y construire son nid.

CORNEILLE D'AMÉRIQUE
Corneille d’Amérique

La Corneille d’Amérique est omnivore et se nourrit surtout au sol d’animaux morts, d’insectes, de fruits, de graines, de petits rongeurs, d’œufs d’oisillons, de grenouilles.

Comme tous les corvidés de sa famille, la corneille est un oiseau intelligent.  Elle peut tromper les autres espèces en imitant leurs cris, elle surveille parfois les cachettes de nourriture de ses congénères pour leur voler leur réserve.  Elle peut utiliser une courte branche comme un outil pour atteindre des insectes.

CORNEILLE D'AMÉRIQUE
Corneille d’Amérique

À l’automne, la Corneille d’Amérique part vers le sud,  mais quelques-unes d’entre elles passent l’hiver au Québec.  En période de migration et en hiver les corneilles dorment en groupe dans de grands arbres isolés parfois par plusieurs milliers d’individus.

Les couples sont monogames.  En nature, elle vit environ 7 à 8 ans.

La Corneille d’Amérique est protégée par la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.

Les Corneilles sont capables de reconnaître les visages humains

Une étude américaine a démontré que la mémoire sensorielle visuelle des corneilles ressemble à celles des êtres humains dans la mesure où ces oiseaux sont capables de reconnaître les visages humains et de réagir.

Les corneilles sont non seulement capables d’identifier le visage d’un humain dangereux pour elles, mais peuvent aussi enseigner à leurs congénères et à leur progéniture à reconnaître cette menace.  La reconnaissance faciale joue un rôle crucial pour ces corneilles dans la mesure où certains humains leur donnent à manger tandis que d’autres les abattent à coups de fusil, explique John Marzluff, spécialiste de la faune sauvage et auteur de l’étude publiée par la revue Proceedings of the Royal Society B.

La recherche a été menée par des chercheurs de l’Université de Washington sur cinq sites du campus de Seattle.  John Marzluff et ses collègues de l’Université de Washington en viennent à cette conclusion après avoir soumis des corneilles à un examen d’imagerie cérébrale alors qu’elles exécutaient des tâches cognitives complexes, liées à l’exposition à des visages.

De nouveaux travaux montrent aujourd’hui que ces oiseaux se souviennent des visages pendant plusieurs années après les avoir vus une seule fois.

Références:

https://www.allaboutbirds.org/guide/American_Crow/lifehistory#food

Audio:Martin St-Michel, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/