Chevalier solitaire

Comment le reconnaître ?  Il  arbore un long bec mince et de longues pattes.  Son dos est brun foncé tacheté de blanc.  L’œil est noir avec un cercle blanc très distinctif.  Le ventre est blanc et les pattes sont vertes.  Les deux sexes sont semblables.  Lorsqu’il est en vol, on peut voir le centre de la queue et le croupion qui sont d’un brun foncé.

CHEVALIER SOLITAIRE
Chevalier solitaire

Écoutez cet oiseau

Le chevalier solitaire est un oiseau limicole (oiseaux qui vivent et se nourrissent sur la vase, grâce à leurs pattes et leurs becs qui sont adaptés au milieu humide et vaseux).   Au Québec, au Canada et dans le monde, la majorité des populations d’oiseaux  de rivage sont en déclin.   Le chevalier solitaire fait partie de ce déclin dans le sud du Québec.

Il trouve refuge près des rivages et des marais peu profonds.  Grâce à son long bec, il peut facilement de capturer des larves et autres organismes aquatiques sous l’eau, dans la vase ou sur un sol boueux.

CHEVALIER SOLITAIRE
Chevalier solitaire

Il tire son nom du fait qu’il se retrouve souvent  seul le long de rivages, de lacs et d’autres zones humides ou marécageuses.

CHEVALIER SOLITAIRE
Chevalier solitaire 

Des 85 espèces de Chevaliers dans le monde,  seulement le Chevalier solitaire et le Chevalier vert d’Eurasie pondent leurs œufs dans les nids des arbres plutôt que sur le sol.

Le Chevalier solitaire ne construit pas de nid.  Il cherche plutôt un nid  abandonné par une autre espèce dans un arbre.  Le mâle a la besogne de trouver le nid.   La femelle  dépose ses œufs verdâtres ou couleur crème, tachetés de brun foncé.   Les deux parents assurent l’incubation qui dure environ 23 à 24 jours.  Il n’y a qu’une couvée par saison.

Les tendances au déclin des effectifs d’oiseaux de rivages sont préoccupantes pour diverses raisons dont une étant que les populations de ces oiseaux prennent du temps à se rétablir en raison de leur taux de reproduction relativement faible (petite couvée de 4 œufs).

Des plans nationaux de conservation des oiseaux de rivage ont été élaborés au Canada et aux États-Unis en raison de la sensibilisation accrue aux menaces qui pèsent sur les populations et les habitats de ces espèces.

Références: 

http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/les-oiseaux-de-rivage.html

https://www.allaboutbirds.org/guide/Solitary_Sandpiper

Audio: Richard E. Webster, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/