Bernache du Canada

Comment la reconnaître?   On reconnait facilement la Bernache du Canada grâce ses caractères distinctifs comme ses plumes noires et marrons, sa tête noire, ses taches blanches sur les joues et à son long cou noir.

Elle est l’une des espèces d’oies les plus répandues et peuplée en Amérique du Nord.  Selon les scientifiques, il existerait 11 races de Bernache du Canada.

BERNACHE DU CANADA
Bernache du Canada

Écoutez cet oiseau

Au Québec, elle est une nicheuse migratrice et la migration printanière commence à la fin de l’hiver et peut durer plusieurs semaines.  Elles effectuent plusieurs arrêts pour se nourrir dans des régions clés afin de se constituer des réserves qui seront nécessaires à l’étape finale de migration et à la reproduction.

BERNACHE DU CANADA
Bernache du Canada

On peut l’observer dans les champs, là où la nourriture abonde mais aussi aux abords des lacs, des baies, des rivières et des marais.  Elle se nourrit de grains de maïs, de nouvelles pousses, de tubercules, et de roseaux provenant de la végétation aquatique.  La halte printanière qu’elles effectuent cause de nombreux dommages et d’importantes pertes de revenus aux agriculteurs.

La bernache du Canada est une espèce monogame qui s’accouple pour la vie.    Elle construit souvent son nid sur le sol, près de l’eau, de préférence sur un îlot.

 

Le nid est fait d’une couche plus ou moins épaisse de branchettes ou d’autres matières végétales trouvées dans les environs et est également tapissé de duvet.   La couvée compte habituellement de cinq à sept œufs.

Un couple et ses oisons constituent un groupe presque inséparable, qui agit à l’unisson. En général, la femelle ouvre la marche, suivi des petits, puis de son compagnon.  De six à neuf semaines après l’éclosion, selon la race, les oiseaux sont prêts à s’envoler en famille. À ce moment-là, environ la moitié des oisons auront survécu.

BERNACHE DU CANADA
Bernache du Canada

Certaines bernaches du Canada passent toute l’année dans certaines régions du Québec et sont qualifiées de résidentes.  Ces bernaches ne sont pas des bernaches migratrices qui ont cessé de migrer, mais elles résultent simplement de l’accroissement des populations reproductrices locales qui se sont établies à la suite de réintroductions ou de la croissance naturelle des populations.

Bernache du Canada

Comme les jeunes bernaches ont tendance à revenir nicher où elles ont été élevées et qu’elles apprennent de leurs parents les voies migratoires, ces populations locales continuent de croître d’une génération à l’autre.

Bernache du Canada

Références:

http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/la-bernache-du-canada.html

https://www.allaboutbirds.org/guide/Canada_Goose

Audio: Martin St-Michel, xeno-canto,https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/